Réunion : un seul mot, mais 2 réalités différentes

Réunion : un seul mot, mais 2 réalités différentes

En cette période de rentrée avec une météo plutôt grise, la seule « réunion » dont on a envie de parler se situe dans l’océan pacifique à l’est de Madagascar car cette « Réunion » est souvent synonyme de « Paradis » et de vacances.

Mais pourtant, nous allons parler des autres « réunions », celles qui sont parfois considérées comme l’enfer au travail. (Le terme semble parfaitement adapté puisque d’après Sartre, l’enfer c’est les autres, et aller en réunion, c’est bien aller vers les autres.)

Mais attention, il ne s’agit pas ici de dire que la totalité des réunions seraient des antichambres de Satan.

Aujourd’hui, c’est cette originalité de la langue française qui donne un double sens au mot « réunion » qui est l’objet de ce billet.

C’est la prise en compte de cette distinction par l’outil Perfony qui est au cœur du changement vers des réunions vraiment efficace.

Alors ce mot « réunion », que veut-il dire ?

La réunion : une dimension humaine

Dans le dictionnaire, la réunion, c’est l’action de « mettre ensemble des éléments épars ». Jusque-là, pas de difficultés, mais on est encore un peu loin de notre « project meeting » du vendredi à 17h ou du COPIL du premier lundi de chaque mois, mais c’est une définition correcte.

Le Larousse précise ensuite dans la définition suivante que c’est « l’action de regrouper des personnes en un lieu, à une fin déterminée ». Voilà qui nous parle plus. Ainsi, une réunion c’est un groupe de personnes avec un objectif commun.

Chez Perfony, cette réunion-là, nous l’appelons « instance de décision ». C’est le groupe constitué par les participants.

La réunion : une dimension temporelle

Mais on comprend bien quand on parle par exemple de « la réunion de 10h », qu’il ne s’agit pas seulement d’un groupe personnes et qu’une notion de temporalité est induite.

La dernière définition du Larousse le précise. C’est aussi le temps pendant lequel ces personnes sont rassemblées. Ce que nous exprimons chez Perfony par la notion « événement ».

« Que fais-tu de 16h à 17h ? Je suis en réunion »…

Et finalement qu’est-ce que ça change ?

Ainsi, la réunion est donc à la fois « un groupe de personnes » et « un moment ».

Cette distinction peut paraître simpliste, mais elle est pourtant au cœur des problématiques des clients de Perfony.

Car si on veut bien gérer ses réunions, il faut donc être capable de gérer aussi bien les personnes, l’objectif commun et les moments.

Si on veut être précis, il faudra donc parler du « COPIL de jeudi à 14h » ou de la « réunion de service de 11h00 », pour désigner à la fois l’instance de décision qui se réunit et l’événement, c’est à dire la date et/ou l’horaire où elle se déroule.

C’est en intégrant dès le départ cette particularité, que Perfony permet à ses clients de suivre facilement leurs instances, de tracer fidèlement les décisions prises lors des événements et leur offre la possibilité de suivre l’évolution de leur performance instance par instance, grâce aux évaluations de ses différents événements.

Ainsi, ce qui pourrait passer pour un point de détail sémantique est pourtant au cœur du succès de la méthode Perfony.

By |2018-09-04T12:57:17+00:004th Sep 2018|Categories: Réunion efficace|0 Comments

About the Author:

Expert reconnu du monde du digital, il développe sa pratique du marketing en se spécialisant dans l'univers du logiciel et particulièrement dans les problématiques liées à la distribution en mode Saas. Chief Marketing Officer chez Perfony depuis 2012, où il apporte ses compétences en matière de marketing, communication et business développement, et ses connaissances de l'environnement Start Up. Diplômé en Droit et Management des Nouvelles Technologies à l'Université Paris 2 "Panthéon-Assas" et en Marketing et Communication à l'Université "Paris Est Marne la Vallée".