La charge mentale au travail est le résultat d’une pression psychologique et représente une des principales causes du stress en entreprise. La charge de travail touche toutes les catégories de salariés confondues. Elle s’exprime par une hypersollicitation des managers qui peut fragiliser la vie professionnelle et la vie personnelle d’un individu. L’une des conséquences de ce surmenage est de ne pas réussir à gérer ses émotions correctement au travail et face à ses collègues. D’ailleurs, avec la crise sanitaire liée à la Covid-19, le télétravail a amplifié la pression de la Direction sur les collaborateurs travaillant de chez eux. D’autant plus que les entreprises ont dû se réinventer avec ce nouveau mode de travail. Beaucoup d’entre elles se sont retrouvées avec un nombre décuplé de sujets à gérer. En conséquence, les responsabilités des managers se sont intensifiées sur de multiples fronts, entraînant ainsi un effet domino de la charge de travail sur les équipes.

Comprendre les causes de la charge mentale au travail

La charge mentale est engendrée par les interactions entre individus, qu’elles soient organisationnelles ou sociales. Elle se matérialise par la quantité et la complexité d’informations à gérer, traitées en fonction de notre état émotif et du temps dont nous disposons pour les examiner. Quand l’un des paramètres cités précédemment n’est plus gérable, la charge mentale devient alors une contrainte. On parle aussi d’inéquation entre les objectifs à atteindre, les moyens mis en œuvre, un surinvestissement permanent qui provoque un surmenage professionnel.

Le travail finit par envahir la vie personnelle, à tel point que la déconnexion du travail n’est plus possible. Pourtant, la charge mentale peut être une source de motivation et de productivité quand elle est intelligemment partagée et optimisée dans une équipe. Mais, bien souvent, la charge mentale est plutôt perçue comme dangereuse, car elle peut détériorer la santé des collaborateurs quand elle devient trop intense à supporter. Elle peut être temporaire ou permanente.

En effet, l’absence de régulation de la charge de travail et le fonctionnement d’un service en sous-effectif peuvent avoir des répercussions négatives sur le mental des collaborateurs à court et moyen terme. C’est pourquoi une entreprise qui s’inscrit dans un processus de prévention de la santé mentale et physique des salariés doit bien comprendre ce que représente la charge mentale au travail. Elle doit également être consciente que c’est une notion essentielle au sein d’une organisation.

Un outil pour réduire la charge mentale au travail ?

Les risques liés à la surcharge mentale

L’impact d’une surcharge de travail sur la santé peut se manifester différemment selon l’individu. Les facteurs qui permettent de s’en rendre compte ne sont pas forcément évidents immédiatement. Toutefois, la répétition d’un certain comportement ou de certains phénomènes devrait alerter l’équipe de management. Il s’agit d’une baisse de vigilance au niveau des tâches, la répétition d’erreurs basiques, d’irritabilité ou d’instabilité, etc.

  • Au niveau de la baisse de performance, le collaborateur est moins efficace. Il peut même devenir négligent en matière d’organisation et de gestion de ses tâches au quotidien ;
  • Il multiplie les erreurs de façon répétitive. La répétition des fautes même minimes est un signe d’un problème existant que le manager devrait gérer en urgence ;
  • Les conséquences de la surcharge de travail pèsent aussi sur le corps. L’existence de signes physiques comme la fatigue, l’amaigrissement sont réellement des indications de la fragilité de la santé du collaborateur en question ;
  • L’instabilité de l’humeur permet de constater un réel problème : irritabilité ou susceptibilité à la moindre remarque, un comportement désagréable envers l’entourage professionnel, etc.

Pour résumer, l’état d’épuisement professionnel ou burn-out engendre un syndrome psychologique à trois niveaux :

  • l’épuisement émotionnel ;
  • la dépersonnalisation ou l’insensibilité par rapport aux autres ;

la diminution de l’accomplissement de soi (sentiment d’incompétence dans le travail).

Les solutions pour équilibrer la charge de travail

Les solutions pour la charge mentale au travail regroupent plusieurs niveaux d’ajustement portant sur le management d’équipe. Déléguer une partie des responsabilités est un des moyens les plus efficaces pour réduire la charge de travail et retrouver un équilibre sain entre la vie professionnelle et la vie personnelle. D’ailleurs, la capacité de déléguer est aussi une reconnaissance de l’expertise des autres collaborateurs et une marque de confiance.

Certains spécialistes parlent aussi de la capacité de reconnaître la souffrance due à la surcharge de travail. Cette prise de conscience permet d’admettre l’urgence de la situation et le besoin rapide de mettre en place des solutions appropriées. Il est possible de s’appuyer sur les nouvelles technologies pour alléger la charge de travail à travers des outils d’organisation.

D’ailleurs, la réussite de votre travail doit passer par une organisation des tâches avec un planning réalisable. Ce qui implique aussi de se fixer des limites physiques et temporelles. Un outil comme Perfony s’inscrit parfaitement dans cette démarche.

Ne pas travailler pendant la pause déjeuner, ne pas rallonger ses journées de travail, s’accorder des moments de pause, ne pas consulter ses mails professionnels à la maison : ces réflexes aident à se sentir mieux et donc à accroître sa productivité. Les solutions pour diminuer la charge de travail consistent à faire redécouvrir la satisfaction produite par un travail réussi et performant.