Avant de se lancer dans un projet, il faut prendre le temps de définir votre idée de départ. Quel objectif souhaitez-vous atteindre ? Vous pouvez vous inspirer d’un exemple de plan d’action pour établir, étape par étape, les actions à mener. Quelle que soit la taille de votre entreprise, un plan est essentiel pour vous conduire directement là où vous le souhaitez. En fonction de son élaboration, qu’il soit rédigé avec précision ou ne faisant apparaître que les grandes lignes avec quelques éléments essentiels à sa réalisation, le plan d’action vous positionne, acteurs et équipes, sur une ligne de conduite claire et fixe.

Qu’est-ce qu’un plan d’action ?

Le plan d’action est un outil qui reprend les engagements, les priorités, la vision, les orientations de l’entreprise dans un processus de changement, d’amélioration ou de conquête commerciale, par exemple. Cette feuille de route permet de planifier toutes les actions à mener et définit les responsabilités des membres participants. En d’autres termes, il s’agit d’un « programme visuel » que les acteurs concernés doivent suivre. Il met en relief les dates d’échéances, les priorités, les ressources allouées, le rôle de chaque équipe et la durée des actions à mettre en œuvre.

Un bon exemple de plan d’action consiste à établir un visuel détaillé et réalisable, en déterminant les étapes importantes à franchir et en soulignant les résultats souhaités.

Pour l’élaboration du plan d’action, les membres de l’entreprise sont obligés de passer par un processus de réflexion. Ils doivent être capables d’identifier les actions prioritaires, leur réalisation et, surtout, de fixer un échéancier réalisable. La réalisation de l’exemple de plan d’action se fera en fonction des ressources humaines, matérielles et financières.

Ce qu’il faut aussi préciser, c’est que le plan d’action est un outil de gestion utilisé essentiellement en interne. Il joue un rôle significatif dans le suivi du bon déroulement des actions à mettre en œuvre dans le temps.

Un plan d’action bien défini permet la réussite de votre projet

Lors de l’élaboration du plan d’action, il est compréhensible de ne pas pouvoir tout anticiper même si vous intégrez dans le tableau des échéances des périodes d’ajustement. Des imprévus, des problèmes auxquels vous n’avez pas pensé peuvent ralentir le bon déroulement du plan ou compromettre la réussite d’une étape cruciale. Il faut donc prévoir des solutions alternatives ou correctives en cas de risques non prévus ou sous-estimés.

Un plan d’action bien défini implique aussi de s’entourer d’acteurs compétents. Ils sont généralement force de proposition et peuvent donc participer significativement au succès du plan.
Un plan d’action bien évalué permet également d’économiser les ressources.

En effet, si vous avez opté pour la bonne méthode de travail et les processus à mettre en place, vous augmenterez vos chances de réussite. En définissant la feuille de route de façon précise, vous focalisez votre énergie sur les priorités. Le point fort d’une telle élaboration est de dégager des moments de travail pour avancer sur d’autres sujets. Cet exemple de plan d’action apparaît comme un excellent outil de pilotage et d’optimisation de toutes les ressources allouées à la réussite du projet entrepreneurial.

Autre point fort d’un plan d’action efficace : il offre une meilleure gestion du risque et permet d’anticiper les obstacles.

Comment construire un plan d’action efficace ?

Un exemple de plan d’action efficace nécessite que les personnes le rédigeant soient claires sur les objectifs à atteindre. Notez que le fait d’écrire le projet dans un contexte défini lui donne du sens et permet de le mener à bien. De plus, la rédaction est le meilleur moyen d’éclaircir votre vision sur les objectifs et de faire apparaître les points d’amélioration de l’entreprise. Autrement dit, le plan d’action est une forme d’introspection entrepreneuriale.

Pour que votre plan d’action soit efficace lors de sa réalisation, vous devez identifier plusieurs actions ou méthodes possibles pour atteindre vos objectifs. La définition d’une seule méthode ou action peut augmenter les risques de ne pas obtenir le résultat voulu. De même, il est essentiel de mettre en évidence les priorités à traiter et d’évaluer la faisabilité des actions en fonction des ressources allouées, avant de les inscrire sur le plan d’action définitif. Pensez à les classer selon leur degré de priorité.

Au niveau des ressources humaines, le plan d’action doit faire apparaître les différentes équipes participantes et leurs responsabilités doivent être détaillées. Chaque groupe d’action dépend donc d’un groupe de travail. Concrètement, à travers un tableau bien structuré, chaque membre doit pouvoir retrouver tous les éléments indispensables pour mener son travail à bien (définition des tâches de chaque membre, échéancier, coûts estimés, cibles à atteindre, indicateurs de performance, dates d’évaluation et de suivi, etc.) vers le succès.

Enfin, l’exploitation d’un outil de lean management ou de la méthode SMART est capitale pour suivre l’avancement du projet. Sa mise en place est une forme d’assurance qui permet aux acteurs d’optimiser l’efficacité de leur mission. En effet, le lean management permet de gérer et d’organiser le travail dans le but d’améliorer la performance de l’entreprise en matière de qualité et de la rentabilité de sa production.