Si vous voulez optimiser l’efficacité de vos employés au sein de votre entreprise, vous devrez forcément vous poser la question, à un moment ou à un autre, de la rédaction d’un plan d’action. En fonction de votre domaine d’activité et de votre rang dans l’entreprise, la nature de votre plan d’action variera, de même que l’élaboration des différents éléments qui le composent. Dans ce contexte, quel exemple de plan d’action doit-on suivre ? Existe-t-il un exemple de modèle de plan d’action sur lequel on puisse s’appuyer afin de rédiger le sien ? Pas vraiment. En revanche, il existe certaines étapes à suivre afin de mener votre plan d’action jusqu’à la réussite.

Qu’est-ce qu’un plan d’action efficace ?

À première vue, il n’est pas très compliqué de rédiger un plan d’action. Un objectif principal, des objectifs secondaires, un calendrier pour y parvenir… et le tour est joué. Mais dans la réalité, les choses sont évidemment un peu plus complexes. Pour vous conduire vers la réussite, le plan d’action se doit d’être efficace. Et dans la majorité des cas, cette efficacité dépendra des décisions prises par la direction au moment de la rédaction du plan. En effet, un plan d’action efficace doit être avant tout perçu comme un outil rédigé avec méthode, comme une feuille de route tendant vers l’aboutissement d’un résultat concret.

A quel moment rédiger un plan d’action ?

Le meilleur moment pour entamer un projet de rédaction d’un plan d’action, c’est quand la direction d’une entreprise ressent un manque de stimulation de la part de ses employés et de ses collaborateurs. Le plan d’action fonctionne comme un outil qui donnera des indicateurs et des priorités à ceux qu’il concerne. Il leur servira de cap, de feuille de route détaillée en vue de mener un projet jusqu’à sa réussite. Pour la direction d’une entreprise, il est donc essentiel de régulièrement motiver ses troupes par le biais de l’élaboration d’un plan d’action.

Qui solliciter pour la rédaction de votre plan d’action ?

Le plan d’action doit définir un objectif simple et clair, ainsi que les différentes étapes qui mèneront jusqu’à sa réussite. Pour cela, il doit être en premier lieu défini par la direction et ses plus proches collaborateurs. Toutefois, il peut être judicieux d’impliquer dans le processus de rédaction les différents éléments qui auront des responsabilités dans sa réalisation.

En effet, il s’agit d’un bon moyen de leur témoigner votre confiance. Mais c’est aussi une façon de leur donner toutes les clés de la réussite en amont. Ils auront ainsi connaissance de la méthode à suivre, mais aussi de toutes les ressources mises en œuvre.

Privilégier la simplicité et la clarté

Si le sens de votre plan d’action est bien évidemment essentiel, sachez que sa mise en forme l’est tout autant. Un plan d’action efficace, c’est avant tout un plan d’action correctement rédigé. La réalisation d’un objectif similaire sera bien plus difficile avec un plan d’action brouillon et des indicateurs imprécis, qu’avec une forme claire et concise, un processus simple et des priorités explicitement établies. La feuille de votre plan d’action doit être accessible à tous, sans tenir compte de son statut dans l’entreprise ou de sa fonction. La clarté et l’accessibilité sont deux conditions essentielles pour vous conduire vers le meilleur résultat.

Dresser un échéancier réaliste, mais ambitieux

Quel que soit votre exemple de plan d’action, celui-ci est indissociable de son échéancier, c’est-à-dire de son calendrier d’exécution. Un plan d’action sans date limite n’a pas de sens. Parmi vos toutes premières décisions, vous devez donc mettre en place un véritable agenda des opérations. Celui-ci sera fourni en même temps que le plan d’action lui-même. Dicter le « tempo » du plan d’action, définir le calendrier qui accompagnera son processus de réalisation : cela fait partie de vos responsabilités. Cet échéancier doit à la fois être réaliste, afin de ne pas démotiver ceux qui s’attèleront à son accomplissement, mais doit aussi rester ambitieux pour ne pas désintéresser ces derniers.

Contrôler régulièrement l’avancée du plan d’action

Un plan d’action efficace, ce n’est pas une feuille que l’on envoie et dont on contrôle l’avancée six mois plus tard, le jour du rendu de comptes. Si vous voulez que vos employés respectent l’échéancier et fassent des efforts pour qu’il soit une réussite, vous devez mettre en place un système d’évaluation régulier. En faisant un point chaque semaine ou chaque mois avec les responsables sur l’avancée du projet et sur les différentes ressources dont ils disposent, vous optimiserez vos chances de succès. En outre, cela vous permettra de garder un œil sur le processus et de le corriger le cas échéant.

Récompenser ses collaborateurs à chaque étape accomplie

L’évaluation d’un plan d’action est indispensable à sa réussite. Cependant, il ne s’agit pas que de contrôler son élaboration et son avancée. L’évaluation doit aussi servir à stimuler et à gratifier les différents éléments qui s’investissent afin qu’ils puissent prendre les bonnes décisions. Si le plan d’action doit permettre à votre entreprise de fructifier, il doit aussi permettre à vos employés de s’épanouir sur le plan professionnel. En les récompensant à hauteur du travail fourni, vous leur donnerez envie de continuer à se surpasser pour réaliser vos projets.